Théo Parlalidis

Photo theo ParlalidisTitulaire d’une licence d’Histoire obtenue à l’Université de Clermont-Ferrand, Théo Parlalidis consacre son mémoire de recherche à l’étude des lieux de pouvoirs dans le Bourbonnais du XIe au XIIIe siècle. Après avoir validé son master, son axe de recherches va s’orienter sur le Bourbonnais et l’Auvergne à la fin du Moyen-Âge. En tant que chercheur indépendant, il publie ses études au sein de l’association La Maisnie du Mont Ferrand pour laquelle il se spécialise dans l’équipement des soldats du XVe siècle. Son domaine de recherches est à mi-chemin entre l’histoire militaire, l’histoire des institutions et l’histoire sociale. Sans oublier le Bourbonnais de ses racines, il s’intéresse aussi à la société du Japon médiéval et à la Grèce antique.